Écrire Bahrein. Trois hommes condamnés à mort à l’issue d’un procès inique

AU 47/15, MDE 11/1081/2015, 27 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AVRIL 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Trois Bahreïnites ont été condamnés à mort à l’issue d’un procès inique, et sept autres à une peine de détention à perpétuité, dans l’affaire concernant le meurtre de trois policiers. Ces trois hommes ont été déchus de leur nationalité. Ali Abdulshaheed al Sankis, Sami Mirza Mshaima et Abbas Jamil Taher Mhammad al Samea ont été condamnés à mort le 26 février par la Haute cour criminelle de la capitale Manama. Ils avaient été inculpés de diverses charges, notamment d’avoir « organisé, géré et financé un groupe terroriste (Brigade al Ashtar), dans le but de commettre des attentats terroristes », de « détention et placement d’explosifs avec l’intention de tuer des membres des forces de sécurité et de causer des troubles », et de l’« homicide de trois policiers et tentative de meurtre sur d’autres ». Sept autres hommes ont été condamnés à la détention à perpétuité. Le tribunal a également ordonné que ces 10 hommes se voient retirer leur nationalité. Ils avaient été arrêtés aux alentours du 3 mars 2014, après que des membres des forces de sécurité, masqués, ont effectué une descente à leurs domiciles. Ils ont été interrogés pendant trois semaines à la Direction des enquêtes criminelles, sans pouvoir consulter leurs avocats ni entrer en contact avec leurs familles. Ils ont déclaré avoir été torturés pendant cette période. Sami Mshaima et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir