Écrire Egypt. Des refugiés risquent d’être expulsés vers la Syrie ou Gaza

AU 48/15, MDE 12/1092/2015, 27 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AVRIL 2015 75 réfugiés venus de Syrie, dont 15 mineurs, sont détenus dans un poste de police en Égypte depuis novembre 2014. En guise de protestation, au moins 30 d’entre eux ont entamé une grève de la faim mi-février. Ils risquent d’être renvoyés de force vers la Syrie ou la bande de Gaza à tout moment. Au poste de police de Karmouz, à Alexandrie, 75 réfugiés venus de Syrie sont maintenus en détention – parmi eux, 15 mineurs âgés de 10 mois à 16 ans. Ils ont tous fui la Syrie entre 2012 et 2014, en raison du conflit armé. Bien que le procureur général égyptien ait ordonné leur libération, l’Agence de sécurité nationale, qui dépend du ministère de l’Intérieur, a ordonné leur expulsion. Les réfugiés risquent d’être expulsés à tout moment. Des psychiatres qui leur ont rendu visite ont diagnostiqué chez certains des troubles mentaux. Plus de 50 réfugiés, dont une dizaine d’enfants et cinq femmes, ont entamé une grève de la faim le 9 février et 30 la poursuivent. Les autres y ont mis un terme sur les conseils de médecins. Plusieurs grévistes de la faim ont bénéficié d’une assistance médicale et l’un d’entre eux a été hospitalisé. Au moins quatre réfugiés palestiniens venus de Syrie qui étaient détenus au poste de police de Karmouz ont été expulsés vers Gaza en décembre 2014. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue : exhortez les autorités (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.