Écrire Iran. Une artiste iranienne, Atena Farghadani, emprisonnée en grève de la faim

AU 49/15, MDE 13/1094/2015, 27 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 AVRIL 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Atena Farghadani, prisonnière d’opinion et peintre iranienne, observe une grève de la faim depuis le 9 février pour protester contre sa détention. Elle est maintenant gravement malade. Elle est détenue en raison de ses activités pacifiques, notamment d’un dessin critiquant les membres du Parlement. Atena Farghadani, artiste-peintre âgée de 28 ans, a entamé une grève de la faim (décidant de n’ingérer plus que de l’eau) le 9 février 2015 pour protester contre son maintien en détention à la prison de Gharchak, dans la ville de Varamin, qui ne comporte pas de section réservée aux prisonniers politiques et où les conditions de détention sont épouvantables. Le 25 février, son avocat a indiqué qu’elle avait fait une crise cardiaque et brièvement perdu connaissance à cause de sa grève de la faim. Atena Farghadani a déclaré qu’elle refuserait de s’alimenter tant que les autorités n’accéderaient pas à sa demande de transfert à la prison d’Evin, à Téhéran. Le 26 février, elle a été conduite à un hôpital en dehors de la prison. Atena Farghadani a été arrêtée une première fois le 23 août 2014 en raison de ses activités pacifiques, notamment pour avoir rencontré des proches de prisonniers politiques et dessiné une caricature qui critiquait l’examen par les membres du Parlement d’un projet de loi visant à pénaliser la stérilisation volontaire (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.