Écrire Egypte. Le photojournaliste Mahmoud Abu Zied( Shawkan) interrogé

Action complémentaire sur l’AU 243/14, MDE 12/0110/2015, 27 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 AVRIL 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mahmoud Abu Zied, également appelé Shawkan, a été interrogé au sujet d’une lettre qu’il a écrite en détention et qui a été publiée sur Facebook. Cet homme est incarcéré sans inculpation ni jugement depuis plus de 18 mois. C’est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement en raison de son travail de photojournaliste. Le 9 février 2015, Mahmoud Abu Zied a été interrogé en l’absence de son avocat par un adjoint du ministre de l’Intérieur au sujet d’une de ses lettres, publiée sur la page Facebook « Freedom for Shawkan », créée pour réclamer la libération de cet homme. Il s’est vu demander s’il avait bien écrit cette lettre et comment il avait fait pour qu’elle se retrouve en ligne. Le document a été montré à la télévision égyptienne. La détention du photojournaliste devait être prolongée le 15 février dernier. Les avocats de cet homme ont demandé aux juges du tribunal pénal du Caire de se récuser car ce sont ces mêmes personnes qui décident de prolonger la détention provisoire de leur client depuis plus d’un an sans fondement juridique valable. Les juges ont transmis cette requête au bureau du procureur pour qu’il rende une décision. Le 26 février, le tribunal pénal du Caire a renouvelé la détention de Mahmoud Abu Zied de 45 jours. Dans sa lettre, cet homme affirme être détenu sur des fausses accusations, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse