Écrire Espagne. Les droits des femmes et des filles menacés

AU 44/15, EUR 41/1062/2015 26 février 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 AVRIL 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un groupe parlementaire a présenté une proposition de modification de la législation en vigueur, qui obligerait les jeunes filles de 16 et 17 ans et les femmes atteintes de certains handicaps mentaux à obtenir une autorisation de leurs parents ou de leur tuteur pour avoir recours à un avortement légalement et en toute sécurité. La proposition consiste à modifier l’article 13 de la Loi organique 2/2010 et la Loi 41/2002, qui régit le consentement et l’autonomie en matière de procédures médicales. Il s’agit d’imposer aux jeunes filles de 16 et 17 ans d’obtenir la permission de leurs parents ou de leur tuteur légal en ce qui concerne spécifiquement l’avortement. Les modifications proposées bafouent les droits humains des femmes et des filles. Elles vont à l’encontre des recommandations formulées par le Comité des droits de l’enfant, chargé de surveiller la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant, à laquelle l’Espagne est partie, ainsi que des directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ces deux instances exhortent les États à envisager de supprimer les obstacles comme le consentement parental en raison des répercussions néfastes qu’une telle exigence peut avoir sur la santé et les droits humains des jeunes filles. La proposition vise aussi à obliger les femmes atteintes de certains handicaps (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.