Écrire Emirats arabes unis. Des libyens en détention doivent être protégés

Action complémentaire sur l’AU 236/14, MDE 25/1146/2015, 6 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 AVRIL 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 27 décembre dernier, quatre Libyens ont été libérés sans inculpation aux Émirats arabes unis et envoyés en Turquie. Six autres Libyens possédant une double nationalité sont maintenus en détention et risquent de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Quatre des 10 Libyens placés en détention aux Émirats ont été libérés sans inculpation le 27 décembre 2014 et expulsés vers la Turquie. Il s’agit de Mohamed el-Aradi, Al Bashir al Shabah, Al Tahir al Qulfat et Rafat Hadagha. Ceux-ci étaient détenus dans des lieux inconnus sans pouvoir contacter leurs familles ou un avocat. Amnesty International croit comprendre qu’ils ont été victimes de torture et d’autres mauvais traitements. Certains des 10 Libyens arrêtés vivaient aux Émirats depuis plus de 20 ans. Ces hommes ont été appréhendés entre août et septembre 2014. Les six Libyens maintenus en détention sont : Kamal Eldarat et son fils Mohammed Eldarat, qui possèdent aussi la nationalité américaine, Salim el Aradi, qui possède aussi la nationalité canadienne, Mohammed al Fighi, Al Sadiq al Kikli et Mahmoud bin Gharbiya. On ignore où ils se trouvent et s’ils ont été inculpés. Kamal Eldarat, 53 ans, semble avoir besoin de soins médicaux de toute urgence car il est en mauvaise santé après s’être fait opérer quatre fois de la colonne (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir