Écrire Chine. Des militantes arrêtées pour avoir planifié des actions pour la journée de la femme

AU 54/15, ASA 17/1150/2015, 9 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 AVRIL 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Cinq jeunes militantes ont été placées en détention dans des lieux inconnus en Chine pour avoir voulu organiser des événements contre le harcèlement sexuel à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Elles n’ont pas pu parler à un avocat et risquent de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Le 6 mars à 16 h, Wei Tingting et Wang Man ont été emmenées au poste de police de Haidian à Pékin. Le même jour, vers minuit, Li Tingting (alias Li Maizi) et Zheng Churan (alias Da Tu) ont été interpellées à leur domicile, situé respectivement à Pékin et Guangzhou. Wu Rongrong a quant à elle été arrêtée à son arrivée à l’aéroport de Hangzhou le 7 mars à 14 h. Plus tard dans la journée du 7 mars, une personne de l’entourage de Wu Rongrong a reçu un appel de cette dernière et l’a entendue pleurer de douleur. La ligne a été coupée presque instantanément et Wu Rongrong n’a plus été joignable. Les autorités ont confisqué aux cinq militantes leurs ordinateurs, leurs téléphones et le matériel destiné aux actions qu’elles préparaient pour la Journée internationale de la femme. La police s’est également rendue dans les locaux du centre Weizhiming pour la défense des droits des femmes, une ONG fondée par Wu Rongrong dans laquelle travaillent Zheng Churan et Li Tingting. Selon leurs avocats, aucune des familles des jeunes femmes n’a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !