Écrire Etats-Unis. Cecil Clayton, un homme souffrant de graves lésions au cerveau, risque une exécution.

AU 55/15, AMR 51/1170/2015, 10 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 MARS 2015 Cecil Clayton, 74 ans, doit être exécuté dans le Missouri le 17 mars. Il a été condamné à mort pour le meurtre d’un policier, commis en novembre 1995. On lui a diagnostiqué une démence et un trouble psychotique dus à de graves lésions au cerveau. Le 26 novembre 1996, l’agent Christopher Castetter a été tué par balle dans sa voiture de police en arrivant au domicile de la mère de la petite amie de Cecil Clayton à Purdy, dans le Missouri. Il s’était rendu sur place suite à un appel indiquant que ce dernier était entré par effraction dans le logement. Cecil Clayton a été arrêté, inculpé, déclaré coupable de meurtre avec circonstances aggravantes et condamné à mort lors d’un procès qui s’est déroulé devant un jury. Cecil Clayton a été grièvement blessé à la tête en 1972 à la scierie où il travaillait, lorsqu’un morceau de bois a pénétré dans son crâne jusqu’au lobe frontal droit de son cerveau. Cet accident et les opérations qui l’ont suivi ont abouti à la perte de 20 % de son lobe frontal, et en l’absence de rééducation effectuée à temps, son comportement a changé et il a développé des problèmes psychiatriques. On lui a diagnostiqué un syndrome cérébral organique, une démence et un trouble psychotique - des déficiences ayant de profondes conséquences sur son intelligence, son jugement et sa capacité légale. Un psychologue légiste a indiqué lors d’une audience en 2000 qu’à son avis, Cecil Clayton n’était pas en mesure de réfléchir à ses actes au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition