Écrire Etats-Unis. Cecil Clayton, un homme souffrant de graves lésions au cerveau, risque une exécution.

AU 55/15, AMR 51/1170/2015, 10 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 MARS 2015 Cecil Clayton, 74 ans, doit être exécuté dans le Missouri le 17 mars. Il a été condamné à mort pour le meurtre d’un policier, commis en novembre 1995. On lui a diagnostiqué une démence et un trouble psychotique dus à de graves lésions au cerveau. Le 26 novembre 1996, l’agent Christopher Castetter a été tué par balle dans sa voiture de police en arrivant au domicile de la mère de la petite amie de Cecil Clayton à Purdy, dans le Missouri. Il s’était rendu sur place suite à un appel indiquant que ce dernier était entré par effraction dans le logement. Cecil Clayton a été arrêté, inculpé, déclaré coupable de meurtre avec circonstances aggravantes et condamné à mort lors d’un procès qui s’est déroulé devant un jury. Cecil Clayton a été grièvement blessé à la tête en 1972 à la scierie où il travaillait, lorsqu’un morceau de bois a pénétré dans son crâne jusqu’au lobe frontal droit de son cerveau. Cet accident et les opérations qui l’ont suivi ont abouti à la perte de 20 % de son lobe frontal, et en l’absence de rééducation effectuée à temps, son comportement a changé et il a développé des problèmes psychiatriques. On lui a diagnostiqué un syndrome cérébral organique, une démence et un trouble psychotique - des déficiences ayant de profondes conséquences sur son intelligence, son jugement et sa capacité légale. Un psychologue légiste a indiqué lors d’une audience en 2000 qu’à son avis, Cecil Clayton n’était pas en mesure de réfléchir à ses actes au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.