Écrire Chine. Inquiétudes croissantes au sujet d’une militante des droits des femmes.

Action complémentaire sur l’AU 275/14, ASA 17/1252/2015, 19 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 AVRIL 2015 Le mari et le frère de Su Changlan, militante des droits des femmes elle-même détenue, ont été libérés sous caution. Depuis plus de quatre mois, Su Changlan est derrière les barreaux, privée d’avocat. Chen Dequan, le mari de Su Changlan, a été libéré sous caution le 11 mars et le frère de celle-ci, Su Shangwei, le 16 mars. Chen Dequan et Su Shangwei ont été arrêtés le 14 février, après s’être présentés au bureau de la Sécurité publique de Foshan, dans la province du Guangdong, pour déposer une demande d’autorisation en vue de rendre visite à Su Changlan. Devant le bâtiment, Su Shangwei a brandi une pancarte indiquant « Su Changlan est innocente ». Su Changlan, célèbre militante des droits des femmes, a été arrêtée à son domicile par la police le 27 octobre 2014. Elle a été officiellement placée en détention pour « incitation à la subversion de l’État », un chef d’accusation passible de la réclusion à perpétuité. Les poursuites engagées contre elle semblent faire suite à ses publications sur Internet soutenant les manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong. Ses avocats ont déposé plusieurs demandes de visite depuis son arrestation, mais toutes ont été rejetées. Un ami de Su Changlan, Chen Qitang (également appelé Tian Li), qui lui fournissait une aide juridique et avait lancé une pétition en faveur de sa libération, a été arrêté le 25 novembre et officiellement placé en détention le 31 décembre pour « (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.