Écrire Une quarantaine d’enfants et d’adolescents, âgés de 9 à 18 ans environ

AFR 25/004/2008 - AU 106/08 Le 19 avril, les forces éthiopiennes ont pris d’assaut la mosquée Al Hidaya, dans le nord-est de Mogadiscio, arrêtant une quarantaine d’enfants et d’adolescents qui y suivaient des cours de religion. Les personnes arrêtées seraient actuellement détenues dans un camp militaire éthiopien près de l’usine de pâtes alimentaires du nord de Mogadiscio. D’après certaines sources, les soldats éthiopiens ont indiqué que ces jeunes seront libérés « une fois qu’on aura enquêté sur eux » et « s’ils ne sont pas des terroristes ». Un petit nombre d’entre eux auraient déjà été libérés, mais la majorité est toujours en détention. Au cours de leur incursion, les forces éthiopiennes ont tué au moins 21 personnes. Onze d’entre elles, vraisemblablement des civils, ont trouvé la mort dans la mosquée. Les 10 autres ont été tuées dans des bâtiments situés autour de celle-ci. Sept victimes ont été égorgées ; cette forme d’exécution extrajudiciaire est pratiquée par l’armée éthiopienne en Somalie. Au vu des circonstances de leur détention, Amnesty International craint fortement que les quelque 40 jeunes arrêtés ne soient torturés et soumis à d’autres formes de traitements ou châtiments cruels, inhumains ou dégradants. Ils risquent également d’être victimes d’exécutions extrajudiciaires si les soldats éthiopiens qui les détiennent pensent qu’ils entretiennent des liens avec les forces armées opposées au gouvernement fédéral de transition et aux forces éthiopiennes. Amnesty International demande la libération immédiate de ces (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.