Écrire Hossein Haghi (h), 21 ans, mineur délinquant

MDE 13/056/2008 - AU 107/08 Hossein Haghi risque d’être exécuté pour un meurtre commis alors qu’il était âgé de seize, bien que l’Iran soit partie à la Convention relative aux droits de l’enfant et à d’autres traités internationaux interdisant expressément l’exécution de mineurs délinquants. Le 12 août 2003, Hossein Haghi, alors âgé de seize ans, et son ami « Amrollah T » sont intervenus pour mettre fin à une altercation entre un de leurs amis et un autre garçon, Mehdi Khalili. D’autres personnes ont également pris part à la bagarre. D’après le témoignage de Hossein Haghi, Mehdi Khalili a commencé à le frapper alors que d’autres le retenaient par derrière. Hossein Haghi a pu dégager ses mains et a sorti un couteau de sa poche pour se défendre. Mehdi Khalili a été tué d’un coup de couteau à la poitrine. Lors de son arrestation, Hossein Haghi a reconnu avoir un couteau en sa possession et avoir frappé Mehdi Khalili pour l’effrayer et le pousser à fuir. Au cours de son procès cependant, il a nié avoir porté à Mehdi Khalili un coup de couteau mortel. Le 8 février 2004, Hossein Haghi a été condamné à mort à titre de qisas (« réparation ») par la 74e chambre d’une juridiction pénale. Il a été déclaré coupable d’assassinat sur la foi de ses premières déclarations et en application de l’article 206b du Code pénal iranien, en vertu duquel un homicide est qualifié d’assassinat « si le meurtrier commet intentionnellement un acte de nature à provoquer la mort, même si [le meurtrier] n’a pas l’intention de tuer ». Le 25 juin 2004, la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition