Écrire Myanmar. Ba Thar, Kyaw Myint, Hla Myint, et Kyaw Khin, responsables Rohingyas, emprisonnés

AU 73/15, ASA 16/1314/2015, 27 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 8 MAI 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre membres de la minorité rohingya ont été emprisonnés pour leur rôle dans des manifestations qui ont eu lieu en 2013 dans l’État d’Arakan au Myanmar. Ces hommes sont des prisonniers d’opinion qui doivent être libérés immédiatement et sans condition. Le 3 mars 2015, la Cour divisionnaire de l’État d’Arakan a condamné Ba Thar, Kyaw Myint et le fils de ce dernier, Hla Myint, à huit ans d’emprisonnement pour « émeute » (article 147 du Code pénal), « blessures volontaires sur la personne d’un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions » (article 333) et « banditisme » (article 395). La Cour a également condamné Kyaw Khin à cinq ans d’emprisonnement au titre des articles 147 et 333 du Code pénal. Tous purgent leur peine dans la prison de Sittwe, dans l’État d’Arakan. Les quatre hommes avaient été arrêtés en avril 2013 à la suite d’une manifestation contre un système de recensement de la population mis en place par le gouvernement et ne permettant pas aux membres de la minorité de se faire enregistrer comme Rohingyas. Les manifestations avaient contraint les autorités à interrompre le recensement. Selon des sources fiables, les quatre hommes n’avaient pas eu recours à la violence. Amnesty International pense que ces hommes sont pris pour cible uniquement parce que ce sont d’influents responsables de leur minorité qui demandent la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir