Écrire Myanmar. Six mois d’emprisonnement pour avoir protesté pacifiquement pour Thein Aung Myint, Khet Khet Tin, Saw Hla Aung et Kyaw Myo Htun

AU 75/15, ASA 16/1348/2015, 30 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 MAI 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux membres du Mouvement pour la force actuelle de la démocratie (MDCF) ainsi que deux autres personnes ont été emprisonnés au Myanmar uniquement pour avoir participé à une action de protestation pacifique contre un projet d’augmentation des tarifs de l’électricité. Ces personnes sont des prisonniers d’opinion qui doivent être libérés immédiatement et sans condition. L’une d’entre elles risque une nouvelle peine d’emprisonnement pour avoir participé à une autre action de protestation pacifique. Le 23 mars, Thein Aung Myint et sa femme, Khet Khet Tin, ainsi que Saw Hla Aung et Kyaw Myo Htun ont été déclarés coupables et condamnés à une peine de six mois de prison en vertu de la Loi relative aux rassemblements et aux défilés pacifiques. Ce jugement a été prononcé par un tribunal à Mandalay, dans le centre du Myanmar. Tous les quatre avaient été arrêtés le 27 mars 2014 pendant une veillée aux chandelles organisée pour protester contre un projet d’augmentation des tarifs de l’électricité. Thein Aung Myint et Saw Hla Aung, tous deux membres du MDCF, en étaient les organisateurs. Selon des sources fiables, ils avaient déposé auprès des autorités de la municipalité une demande d’autorisation, mais celle-ci leur a été refusée sans aucune raison. La veillée a été maintenue et, le 27 mars, 100 personnes étaient réunies pour protester (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse