Écrire Action urgente ( follow-up) ; Bangladesh. Le président doit empêcher l’ exécution imminente de Muhammed Kamaruzzaman

Action complémentaire sur l’AU 283/14, ASA 13/1407/2015, 8 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 MAI 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Muhammed Kamaruzzaman, un éminent dirigeant de la Société de l’islam, un parti d’opposition, risque d’être exécuté très prochainement car la Cour suprême a rejeté sa demande de révision le 6 avril. La direction de la prison de Dacca aurait invité sa famille à venir le voir au plus vite, en précisant que son exécution se préparait. Le 9 mai 2013, le Tribunal pour les crimes internationaux a déclaré Muhammed Kamaruzzaman coupable de cinq des sept charges retenues contre lui. Il s’agit d’une instance bangladaise chargée de juger les personnes accusées de crimes commis lors de la guerre d’indépendance de 1971. Il a condamné Muhammed Kamaruzzaman à mort pour deux chefs (meurtre et homicide de masse) et à des peines d’emprisonnement pour d’autres charges. Cet homme a interjeté appel et la Cour suprême a commué une condamnation à mort en peine de réclusion à perpétuité en novembre 2014, estimant que le châtiment n’était pas proportionné à l’infraction, et a confirmé l’autre, liée à un homicide de masse. Muhammed Kamaruzzaman a formé une requête en révision devant la Cour suprême le 5 mars 2015, lorsqu’il a été en droit de le faire. Cette démarche, qui lui aurait permis de faire réexaminer sa condamnation à mort par le même groupe de juges, s’est heurtée à un refus le 6 avril. La décision a ouvert la voie à son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.