Écrire Egypte. Des témoins d’un homicide jugés

AU 80/15, MDE 12/1404/2015, 9 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 MAI 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Dix-sept personnes, dont la défenseure des droits humains Azza Soliman, sont en cours de jugement après avoir témoigné à propos de l’homicide d’une militante pacifique lors d’un rassemblement dispersé par les forces de sécurité. La première audience de leur procès aura lieu le 9 mai. Elles risquent jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Dix-sept personnes se sont présentées comme témoins de l’homicide de Shaima Al Sabbagh, 32 ans, abattue le 24 janvier 2015 lors d’un défilé pacifique dans le centre du Caire en hommage aux morts de la « Révolution du 25 janvier ». Six d’entre elles ont été arrêtées le même jour. Les 17 témoins ont été accusés d’avoir manifesté sans autorisation, ce qui constitue une infraction en vertu de la Loi égyptienne relative aux manifestations, considérée comme répressive. Ils risquent jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Leur procès devait commencer le 4 avril dernier devant le tribunal correctionnel d’Abdeen, au Caire, mais le juge a repoussé l’audience au 9 mai pour laisser aux avocats le temps de préparer leur défense. Ces derniers ont confié à Amnesty International que le ministère public leur avait refusé l’accès au dossier. Leurs clients sont accusés de charges fondés sur des motifs fallacieux après avoir témoigné contre les forces de sécurité, ce qui montre clairement que les autorités cherchent à cacher leurs (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.