Écrire Russie. Un militant écologiste, Yevgeniy Vitishko, emprisonné, a entamé une grève de la faim

Action complémentaire sur l’AU 14/14 - EUR 46/1410/2015 , 9 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 MAI 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 31 mars, le tribunal du district de Kirsanov a ajourné jusqu’au 15 avril l’audience de remise en liberté conditionnelle de Evgueni Vitichko. Ce militant a été informé le 6 avril que la Cour suprême de Russie avait rejeté l’appel qu’il avait interjeté pour contester sa mise en détention. Il a entamé dès le lendemain une grève de la faim, pour protester contre cette décision. Lors de l’audience du 31 mars, le représentant de la colonie pénitentiaire dans laquelle était incarcéré Evgueni Vitichko a déclaré que son établissement n’était pas favorable à la demande de remise en liberté conditionnelle de ce dernier, au motif que celui-ci « avait commis huit violations et fait l’objet de sept réprimandes ». Selon cette personne, l’administration pénitentiaire reprochait entre autres à Evgueni d’avoir donné l’un de ses vêtements personnels à un autre prisonnier qui avait froid et n’avait rien de chaud à se mettre ; de s’être assis sur son lit à un moment où cela n’était pas autorisé ; d’avoir dormi dans un cellule d’isolement en dehors des heures autorisées ; d’avoir conservé de la nourriture à un endroit non autorisé ; d’avoir reçu de la correspondance de son avocat sans en avoir informé au préalable l’administration de la colonie ; et d’avoir eu « une attitude désinvolte lors du désherbage des tomates ». Après (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir