Écrire Egypte. Six hommes risquent d’être executés sous peu

AU 84/15, MDE 12/1420/2015, 10 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 MAI 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Six Égyptiens ont vu leur condamnation à mort confirmée par la Cour suprême militaire et risquent d’être exécutés à tout moment. Ils affirment avoir « avoué » sous la torture qu’ils appartenaient à un groupe armé. Le 24 mars 2015, la Cour suprême militaire a confirmé la peine de mort prononcée contre Mohamed Bakry, Hany Amer, Mohamed Afifi, Abdel Rahman Said, Khaled Farg, Islam Said et Ashraf al Gharably (en l’absence de ce dernier), ainsi que la peine de réclusion à perpétuité prononcée contre deux autres hommes. Ceux-ci ont été déclarés coupables d’avoir attaqué les forces de sécurité entre le 13 et le 19 mars 2014, faisant neuf morts, dont deux officiers. Trois des accusés étaient pourtant en détention au secret au moment des faits. Selon l’enquête de l’Agence de sécurité nationale et le dossier auquel Amnesty International a eu accès, les forces de sécurité ont arrêté ces hommes dans le village d’Arab Sharkas, au nord du Caire, après avoir fait une descente dans un entrepôt le 19 mars 2014. Ces informations contredisent le compte-rendu des agents concernés, qui ont affirmé avoir tué six hommes dans l’entrepôt, ne laissant aucun survivant. Les avocats et les familles des six condamnés à mort ont confié à Amnesty International que les dates et les lieux des arrestations indiqués dans le dossier de l’affaire étaient faux, étant donné (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.