Écrire Colombie. Des paysans risquent d’être expulsés de force

Action complémentaire sur l’AU 103/13, AMR 23/1439/2015, 13 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 MAI 2015 À : Des paysans d’El Tamarindo, aux abords de Barranquilla, dans le nord de la Colombie, sont en danger. Ils risquent de faire l’objet d’une expulsion forcée et ont reçu des menaces de mort de la part de paramilitaires. Ces familles risquent d’être expulsées de force d’El Tamarindo, dans le département de l’Atlantique (nord de la Colombie), après que les autorités locales leur ont proposé une solution de réinstallation insatisfaisante, qui ne bénéficierait qu’à quelques-uns et jetterait à la rue la plupart de ces familles. Depuis le début des années 90, des familles déplacées de force par le conflit armé ont commencé à s’installer sur les terrains de cette exploitation agricole. Quatorze ans plus tard, elles n’ont toujours pas bénéficié d’un recours effectif. Au début de l’année 2001, 130 familles étaient installées dans quatre secteurs de l’exploitation. Les autorités administratives de l’État pour le district de Barranquilla, les services du médiateur du district, l’armée, la police et des hommes armés ont tenté de les chasser de ces terres, ce qui a mené à l’expulsion forcée de certaines familles. Les garanties inscrites dans le droit international, notamment sur la nécessité de consulter les populations visées à propos des solutions de relogement, de leur accorder un préavis suffisant et d’identifier correctement et clairement les zones concernées par l’expulsion, n’ont pas été respectées. À la suite (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.