Écrire Egypte. Un grèviste de la faim, Mohamed Soltan, condamné

Action complémentaire sur l’AU 128/14, MDE 12/1441/2015, 14 avril 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 MAI 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 11 avril dernier, Mohamed Soltan, citoyen américain et égyptien, a été condamné par un tribunal égyptien à 25 ans de prison, de même que 36 autres personnes, pour avoir géré l’organisation d’une manifestation. Le même tribunal a condamné 14 autres accusés à mort. Le 11 avril 2015, Mohamed Soltan, qui possède la double nationalité américaine et égyptienne, et 36 autres personnes ont été sanctionnées de 25 ans de prison par le tribunal pénal de Gizeh, qui a également condamné à mort 14 autres hommes, dont le père de Mohamed Soltan et Mohamed Badie, chef des Frères musulmans. Le ministère public accuse ces personnes d’avoir géré l’organisation d’un sit-in en août 2013 sur la place Rabaa al Adawiya, au Caire, par des partisans du président égyptien déchu. Le juge semble ne pas avoir énoncé les charges retenues contre les prévenus. Le ministère public accuse Mohamed Soltan d’avoir financé le sit-in et diffusé de « fausses informations » dans le but de nuire à la sécurité nationale. L’état de santé de Mohamed Soltan s’est beaucoup détérioré en raison de la grève de la faim que cet homme mène depuis 14 mois. Celui-ci est maintenu en détention à l’isolement à la prison de Tora. Le tribunal a jugé et sanctionné plusieurs des prévenus en leur absence. Parmi les accusés figurent plusieurs journalistes travaillant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir