Écrire Colombie. Un dirigeant autochtone tué, d’autres menacés

AU 87/15, AMR 23/1448/2015, 14 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 MAI 2015 À : Un dirigeant autochtone qui surveillait les activités minières artisanales a été tué dans la réserve de Cañamomo Lomaprieta, dans le centre de la Colombie. Beaucoup d’autres dirigeants autochtones de la réserve sont menacés et leur sécurité est en péril. Le 7 avril, le responsable autochtone Fernando Salazar Calvo a été abattu par un homme armé non identifié dans la réserve indigène de Cañamomo Lomaprieta, dans le département de Caldas. Il était président de l’Association des mineurs de La Union et membre du conseil d’administration de l’Association des mineurs artisanaux de la réserve indigène de Cañamomo Lomaprieta (ASOMICARS), dans les municipalités de Ríosucio et Supía, dans le département de Caldas. Fernando Salazar Calvo et de nombreux autres dirigeants autochtones, notamment Carlos Eduardo Gómez Restrepo, le gouverneur indigène de Cañamomo Lomaprieta, et Fabio Moreno Herrera, le président d’ASOMICARS, ont été menacés à maintes reprises. En novembre 2014, le bureau du médiateur des droits humains avait publié un rapport de risques mettant en garde au sujet d’inquiétudes concernant la sécurité de la communauté indigène de Cañamomo Lomoprieta. Fernando Salazar Calvo et d’autres dirigeants autochtones surveillaient des activités minières artisanales dans la réserve indigène, fermant ces activités lorsqu’ils estiment qu’elles ne respectent pas la pratique ancestrale et les recommandations et résolutions du conseil indigène, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir