Écrire République Démocratique du Congo. Quatre militants arrêtés pour une action symbolique

AU 88/15, AFR 62/1465/2015, 16 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MAI 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre militants des droits humains ont été arrêtés à Goma le 7 avril, alors qu’ils encourageaient les passants à prendre part à une action symbolique pour demander la libération de leurs collègues maintenus en détention secrète à Kinshasa. Tresor Akili, Vincent Kasereka, Gentil Mulume et Sylvain Mumbere, membres de la Lutte pour le Changement (LUCHA), un mouvement de jeunes engagés, ont été arrêtés le 7 avril alors qu’ils préparaient une action « filimbi » (« coup de sifflet »). Depuis le 4 avril, LUCHA organise chaque jour une action symbolique demandant aux gens de faire du bruit avec des sifflets, de 17 heures à 17 h 05, pour réclamer la libération de leurs collègues maintenus en détention secrète à Kinshasa depuis le 15 mars. Ces quatre hommes ont été arrêtés au rond-point Deux Lampes, à Goma, alors qu’ils expliquaient leur action à des passants et distribuaient des sifflets aux personnes intéressées. Le 13 avril, le procureur a signé un mandat d’arrêt à titre préventif et inculpé ces militants d’atteinte à la sécurité nationale, d’incitation à la rébellion, de distribution de tracts et de participation à des manifestations illégales. Tresor Akili, Vincent Kasereka, Gentil Mulume et Sylvain Mumbere ont été transférés à la prison de Munzenze, à Goma, le jour même. Amnesty International estime que ces militants sont détenus pour des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse