Écrire Russie. La liberté conditionnelle refusée au militant écologiste Evgueni Vitichko

Action complémentaire sur l’AU 14/14, EUR 46/1470/2015, 16 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MAI 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le 15 avril dernier, le tribunal du district de Kirsanovski, dans la région de Tambov, a rejeté la demande de libération conditionnelle d’Evgueni Vitichko. Celui-ci va faire appel. Lors de l’audience du 15 avril 2015, les dirigeants de la colonie pénitentiaire où se trouve Evgueni Vitichko ont déclaré que ce dernier ne pouvait pas bénéficier d’une libération conditionnelle car il a reçu plusieurs blâmes, notamment pour avoir donné un vêtement à un de ses codétenus qui n’avait pas de vêtements chauds alors qu’il faisait froid, s’être assis sur son lit, avoir dormi dans une cellule d’isolement et gardé de la nourriture sans en avoir la permission, reçu des courriers de son avocat sans en informer l’administration et « avoir mal désherbé des plants de tomate ». Le militant a alors évoqué des violations de la part de la direction, comme recourir illégalement à du matériel servant à attacher les prisonniers. Le procureur partageait la position des dirigeants de la colonie pénitentiaire au motif que cet homme avait « avoué sa faute » et « [continuerait] de faire ce qu’il faisait » en cas de libération. L’avocat de la défense a fait remarquer que selon la loi, la libération conditionnelle ne dépendait pas de l’admission de culpabilité. Le tribunal s’est néanmoins prononcé en faveur du procureur et de l’administration (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.