Écrire Bahrein. Le procès d’Ali Salman reprend

Action complémentaire sur l’AU 22/15, MDE 11/1518/2015, 24 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 JUIN 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès d’Ali Salman, figure de l’opposition à Bahreïn, a repris le 22 avril. Le tribunal a rejeté les demandes de libération sous caution le concernant et a fixé la prochaine audience au 20 mai. Ali Salman est un prisonnier d’opinion. Le procès d’Ali Salman, secrétaire général de la Société nationale islamique d’Al Wefaq, le principal parti d’opposition à Bahreïn, a repris le 22 avril. Il s’agit de la quatrième audience devant la Haute cour criminelle à Manama, la capitale du pays. Un observateur représentant Amnesty International a assisté à l’audience, de même que des représentants des ambassades britannique et américaine, et que sa famille. Toutefois, plusieurs membres de la société civile bahreïnite n’ont pas été autorisés à entrer dans la salle. Les avocats de Sheikh Ali Salman ont demandé sa libération sous caution, mais la cour a rejeté leur requête et fixé la date de la prochaine audience pour les plaidoiries, qui se déroulera le 20 mai. Lors de l’audience du 22 avril, ses avocats ont réussi à faire comparaître et à interroger des témoins de la défense, et le ministère public a procédé à leur contre-interrogatoire. Ali Salman est inculpé d’avoir « incité à promouvoir la réforme du système politique par la force, des violences et d’autres moyens illégaux », « incité publiquement à la haine et au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nageur professionnel, il a failli mourir en mer

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !