Écrire Bahrein. Le procès d’Ali Salman reprend

Action complémentaire sur l’AU 22/15, MDE 11/1518/2015, 24 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 JUIN 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le procès d’Ali Salman, figure de l’opposition à Bahreïn, a repris le 22 avril. Le tribunal a rejeté les demandes de libération sous caution le concernant et a fixé la prochaine audience au 20 mai. Ali Salman est un prisonnier d’opinion. Le procès d’Ali Salman, secrétaire général de la Société nationale islamique d’Al Wefaq, le principal parti d’opposition à Bahreïn, a repris le 22 avril. Il s’agit de la quatrième audience devant la Haute cour criminelle à Manama, la capitale du pays. Un observateur représentant Amnesty International a assisté à l’audience, de même que des représentants des ambassades britannique et américaine, et que sa famille. Toutefois, plusieurs membres de la société civile bahreïnite n’ont pas été autorisés à entrer dans la salle. Les avocats de Sheikh Ali Salman ont demandé sa libération sous caution, mais la cour a rejeté leur requête et fixé la date de la prochaine audience pour les plaidoiries, qui se déroulera le 20 mai. Lors de l’audience du 22 avril, ses avocats ont réussi à faire comparaître et à interroger des témoins de la défense, et le ministère public a procédé à leur contre-interrogatoire. Ali Salman est inculpé d’avoir « incité à promouvoir la réforme du système politique par la force, des violences et d’autres moyens illégaux », « incité publiquement à la haine et au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.