Écrire Iran. Le journaliste Jason Rezaian, inculpé d’espionnage

Action complémentaire sur l’AU 307/14, MDE 13/1522/2015, 24 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 JUIN 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Jason Rezaian, un journaliste américano-iranien, encourt une longue peine d’emprisonnement pour espionnage et atteinte à la sécurité nationale, accusations apparemment fallacieuses qui découleraient de ses activités journalistiques. Jason Rezaian, correspondant du Washington Post en Iran, est détenu à la prison d’Evin (Téhéran) depuis son arrestation, le 22 juillet 2014. Il a été inculpé de plusieurs graves infractions liées à la sécurité nationale, notamment la « collaboration avec des États hostiles » et la « propagande contre le régime », selon une déclaration de son avocat au Washington Post. Celui-ci affirme que son client est accusé d’avoir recueilli des informations sur la « politique intérieure et étrangère » et de les avoir transmises à des « personnes ayant des intentions hostiles » mais aucune preuve n’a été fournie à l’appui de ces allégations. Jason Rezaian doit être jugé par la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran, mais la date de son procès n’a pas encore été fixée. L’espionnage et la « collaboration avec des États hostiles » sont passibles de 10 ans d’emprisonnement. Depuis son arrestation, Jason Rezaian n’a pu recevoir que deux visites de son avocat. Leur première véritable rencontre a eu lieu le 21 avril, alors qu’il était déjà détenu depuis près de neuf mois, et n’a duré que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.