Écrire Turkménistan. Des centaines de familles risquent une expulsion forcée

AU 96/15, EUR 61/1521/2015, 24 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 5 JUIN 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Malgré plusieurs plaintes adressées par les résidents, les autorités turkmènes poursuivent leur projet de démolition de grande ampleur qui mettrait à la rue des centaines de familles aux alentours d’Achgabat, la capitale du pays. Des centaines de familles risquent d’être victimes d’expulsion forcée aux alentours d’Achgabat. Celles qui habitent le quartier de Choganly sont les plus concernées. En mars et avril 2015, les résidents ont appris qu’ils devaient détruire leurs maisons ou celles-ci seraient démolies par les autorités. Ces dernières ont affirmé que certaines maisons étaient censées être des résidences de vacances (dachas), que certaines constructions étaient illégales et que certains propriétaires ou occupants ne pouvaient pas prétendre à une indemnisation ou à une solution de relogement. Selon les médias, nombre de maisons servent de résidence principale ou unique pour beaucoup de personnes. Certaines familles ont déjà été expulsées lors de précédents programmes d’aménagement urbain et se sont vu donner des parcelles de terrain vides et des tentes à Choganly. Elles ont alors construit de nouvelles maisons et utilisé les terrains pour faire des cultures. D’autres, venues d’autres provinces du pays en quête de travail, louaient ces maisons qui sont parmi les moins chères d’Achgabat. Le nombre de constructions concernées (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.