Écrire Russie. Tamerlan Eskerkhanov, un prisonnier, se voit refuser des soins médicaux

AU 94/15, EUR 46/1509/2015, 29 avril 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 10 JUIN 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. L’un des suspects dans l’affaire du meurtre de Boris Nemtsov, éminent militant politique russe, se plaint que les autorités lui refusent des soins médicaux adaptés et lui infligent des mauvais traitements, ce qui suscite des craintes quant à l’équité de son procès. Tamerlan Eskerkhanov, l’un des cinq principaux suspects dans l’affaire du meurtre du militant politique Boris Nemtsov, a été appréhendé par la police le 7 mars 2015 à Moscou. Cet homme est maintenu en détention sur décision du tribunal du district de Basmanny, qui s’est prononcé sur ce cas le lendemain matin. Son avocate a confié à Amnesty International qu’elle n’avait pas pu s’entretenir avec lui pendant sa première semaine de détention. Elle affirme que les autorités refusent à son client le traitement dont il a besoin, celui-ci souffrant d’une insuffisance rénale des suites d’un accident survenu alors qu’il servait dans la police en 2007. Elle a essayé à plusieurs reprises de lui faire passer ses médicaments mais l’administration du centre de détention ne l’y a autorisée que deux semaines après l’arrestation de son client. Tamerlan Eskerkhanov souffre également d’un problème au coccyx. Son état s’est aggravé depuis qu’il est en détention et il a besoin d’une intervention chirurgicale, d’après son avocate. En raison de sa santé défaillante, cet homme a fait un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.