Écrire Pakistan. Le mineur délinquant Shafqat Hussain risque d’être exécuté.

Action complémentaire sur l’AU 59/15, ASA 33/1572/2015, 1er mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 JUIN 2015 À : L’exécution de Shafqat Hussain, qui selon ses avocats avait moins de 18 ans au moment des faits qui lui sont reprochés, a de nouveau été programmée, cette fois-ci pour le 6 mai. Une procédure judiciaire est en cours, qui met en cause l’enquête du gouvernement sur son âge et sur les allégations selon lesquelles il a été torturé en vue de lui extorquer des « aveux ». Le 16 avril, les avocats de Shafqat Hussain ont déposé une requête à la haute cour d’Islamabad, demandant qu’une enquête indépendante soit menée afin de confirmer son âge et ses allégations de torture au moment de son arrestation. Le sursis accordé à Shafqat Hussain devait expirer le 17 avril, mais la haute cour d’Islamabad, dans une décision rendue ce jour-là, a demandé au gouvernement pakistanais de répondre dans les 15 jours aux questions concernant l’exécution prévue de Shafqat Hussain et l’enquête des autorités sur son âge. Malgré ce recours juridique, un tribunal d’exception a émis un ordre d’exécution à l’encontre de Shafqat Hussain la semaine dernière et celui-ci risque d’être envoyé au gibet le 6 mai. Or, les États sont tenus de veiller à ce que nul ne soit exécuté tant que des recours juridiques ou des demandes de grâce sont en cours. Les avocats de Shafqat Hussain ont critiqué l’enquête du gouvernement concernant son âge et ses allégations de torture, affirmant qu’elle avait été « noyée dans le secret ». On a appris depuis que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse