Écrire Indonésie. Deux personnes risquent encore d’être executées sous peu

Action complémentaire sur l’AU 305/14, ASA 21/1576/2015, 1er mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 JUIN 2015 À : Huit hommes ont été exécutés sur l’île de Nusakambangan, en Indonésie, tôt dans la matinée du 29 avril dernier. Deux autres personnes bénéficiant d’un sursis risquent toujours de subir le même sort au cours des semaines à venir. Tôt dans la matinée du 29 avril 2015, les Australiens Andrew Chan et Myuran Sukumaran, les Nigérians Raheem Agbaje Salami (alias Jamiu Owolabi Abashin), Sylvester Obiekwe Nwolise et Okwudili Oyatanze, l’Indonésien Zainal Abidin, le Ghanéen Myuran Sukumaran (alias Belo) et le Brésilien Rodrigo Gularte sont passés par les armes. La procédure d’exécution de la Philippine Mary Jane Veloso a été interrompue à la dernière minute. Le bureau du procureur général indonésien a annoncé que ce sursis avait été accordé à la demande du président philippin, qui a appelé l’Indonésie à épargner cette femme étant donné qu’elle doit témoigner lors du procès de la personne qui se serait servi d’elle comme « mule » sans qu’elle le sache. Celle-ci s’est rendue à la police philippine le 28 avril. Selon certaines informations, Mary Jane Veloso a été ramenée de la prison de Besi, sur l’île de Nusakambangan Island, à la prison de Wirogunan à Yogyakarta, mais Amnesty International continue de redouter l’exécution prochaine de cette femme. Le Français Serge Atlaoui, condamné à mort pour une infraction relative aux stupéfiants, risque lui aussi d’être mis à mort sous peu. Cet homme a déposé un recours contre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.