Écrire Paraguay. Une fillette de 10 ans enceinte encore en danger

AAction complémentaire sur l’AU 100/15, AMR 45/1586/2015, 1er mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 JUIN 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le Paraguay continue de refuser à une fillette de 10 ans violée par son beau-père et enceinte de presque cinq mois le droit à la santé, à la vie et à l’intégrité physique et psychologique. Malgré l’urgence de la situation, 10 jours après la confirmation de cette grossesse, un comité de spécialistes interdisciplinaire et indépendant n’a toujours pas été créé. Ce comité devrait comprendre des professionnels de la santé, des psychologues et des travailleurs sociaux pour évaluer l’affaire dans son ensemble, en prenant en compte la santé physique et psychologique de l’enfant, et déterminer toutes les options possibles pour protéger ses droits humains. Le 21 avril 2015, une grossesse de 21 semaines chez une fille âgée 10 ans a été détectée lorsque celle-ci s’est rendue avec sa mère à l’Hôpital mère-enfant de la Trinité à Asunción, la capitale du Paraguay, en se plaignant de douleurs au ventre. À ce jour, l’État n’a rien fait pour mettre à sa disposition toutes les solutions envisageables, y compris un avortement, au vu de cette grossesse à haut risque résultant d’un viol. Cela fait quatre jours que la mère réclame une interruption volontaire de grossesse pour sa fille en raison de son âge et du danger que représente la situation pour sa vie. L’État est tenu de divulguer toutes les informations disponibles sur les risques (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir