Écrire Bahreïn. Le militant Nabeel Rajab, voit son appel de nouveau ajourné

Action complémentaire sur l’AU 249/14, MDE 11/1601/2015, 6 mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 JUIN 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. L’audience d’appel portant sur la peine de six mois d’emprisonnement prononcée à l’encontre de Nabeel Rajab, défenseur bahreïnite des droits humains, a été ajournée au 14 mai, date à laquelle une décision finale doit être rendue. Cet homme est toujours en détention. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion. L’appel de Nabeel Rajab devait être examiné le 4 mai par la cour d’appel de Manama, la capitale bahreïnite. Cet homme était présent et ses avocats ont plaidé la relaxe. Ils ont demandé à ce que l’interdiction de voyager pesant sur lui soit levée, mais le tribunal a refusé et ajourné le procès au 14 mai. Le 20 janvier 2015, Nabeel Rajab a été condamné à six mois de prison pour « outrage public aux institutions officielles » après avoir publié des commentaires sur Twitter, jugés offensants envers les ministres de la Défense et de l’Intérieur. Il a été sanctionné en vertu de l’article 216 du Code pénal bahreïnite, qui érige en infraction toute insulte formulée « par tout moyen d’expression envers l’Assemblée nationale, les institutions constitutionnelles, l’armée, les tribunaux, les autorités ou les agences gouvernementales ». Il a été de nouveau arrêté le 2 avril pour avoir publié d’autres commentaires sur Twitter et repris des commentaires sur la guerre au Yémen et les événements survenus le 10 mars à la prison de Jaw. Il a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir