Écrire Sierra Leone. Deux femmes libérées, 11 hommes inculpés

Action complémentaite sur AU 18/15, AFR 51/1603/2015 - Sierra Leone ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 JUIN 2015. Deux femmes qui étaient détenues arbitrairement sur ordonnance présidentielle depuis octobre 2014 en raison de leur participation présumée à des émeutes ont été libérées le 12 avril. Six hommes, détenus pour les mêmes motifs et en application de la même décision, ont été inculpés aux côtés de cinq autres hommes arrêtés entre février et mars 2015 dans la même affaire. Les deux femmes et les six hommes concernés ont été arrêtés en raison de leur participation présumée à des émeutes qui avaient éclaté dans le district de Kono à cause d’un cas contesté de suspicion d’Ebola en octobre 2014. Ils ont été placés en détention sur ordonnance du président, qui a fait usage des pouvoirs que lui étaient conférés dans le cadre de l’état d’urgence afin de lutter contre l’épidémie d’Ebola. Au moins deux personnes ont été abattues lors des événements. Des témoins ont indiqué que la police avait tiré à balles réelles pour disperser la foule. Les huit personnes mentionnées ont été détenues dans des prisons à sécurité maximale de la capitale. D’après les informations recueillies par Amnesty International, il n’existe aucun dossier ni document à l’appui de leur détention. En outre, la police a refusé d’enquêter sur la légalité de la détention étant donné qu’elle fait suite à une ordonnance présidentielle. Cinq autres hommes ont été arrêtés en application de la même décision entre février et mars 2015 et détenus sans inculpation jusqu’en avril. Le 12 (...)

Action terminée

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.