Écrire Venezuela. Besoin d’une protection appropriée pour le militant Víctor Martínez

Action complémentaire sur l’AU 220/13, AMR 53/1693/2015, 21 mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Le défenseur des droits humains Víctor Martínez et sa famille sont toujours en danger car les mesures de protection qui leur ont été accordées ne sont pas appliquées correctement. À la suite de la dernière agression en date contre lui, le 6 avril, le défenseur des droits humains Víctor Martínez a commencé le 8 avril à bénéficier d’une protection de la police de Barquisimeto (État de Lara). Il dit toutefois qu’il est obligé d’aller chercher au poste de police l’agent chargé de sa protection, et de le ramener le soir. Víctor Martínez a signalé qu’il était resté plusieurs fois sans protection parce qu’il ne disposait pas de moyen de transport pour véhiculer le policier. Il a indiqué qu’à 10 reprises au moins, on lui avait dit au poste de police qu’aucun fonctionnaire n’était disponible ce jour-là pour assurer sa protection et celle de sa famille. Víctor Martínez a rencontré un représentant des services du procureur de l’État le 13 mai pour l’informer officiellement que la police n’appliquait pas les mesures de protection qui lui ont été accordées. Il est particulièrement préoccupant que cet homme et sa famille ne soient pas protégés lorsqu’ils se trouvent chez eux ou à proximité de leur domicile, où la plupart des agressions perpétrées contre eux ont eu lieu. Selon Víctor Martínez, le procureur a indiqué qu’il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse