Écrire Egypte. Le procès des témoins d’un homicide se poursuit

Action complémentaire sur l’AU 80/15, MDE 12/1712/2015, 22 mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. La deuxième audience du procès d’Azza Soliman, défenseure des droits des femmes, et de 16 autres personnes ayant assisté à l’homicide de la militante égyptienne Shaima Al Sabbagh lors d’un défilé pacifique dispersé violemment par les forces de sécurité se tiendra le 23 mai. Ces personnes sont accusées d’avoir manifesté illégalement et encourent cinq ans d’emprisonnement. L’avocat de la défenseure des droits des femmes Azza Soliman a demandé à ce que sa cliente soit considérée comme un témoin et non comme un prévenu, selon le Centre d’assistance juridique aux Égyptiennes – organisation qu’elle dirige. Il a aussi demandé que les déclarations d’un témoin danois, qui se trouvait au café avec Azza Soliman lorsque la militante Shaima Al Sabbagh a été tuée après que les forces de sécurité ont dispersé violemment un défilé pacifique de commémoration, soient traduites officiellement par le ministère de la Justice afin qu’elles puissent servir de preuve. Le tribunal correctionnel d’Abdeen, au Caire, devrait communiquer sa réponse et prendre une décision le 23 mai au sujet des requêtes formées par les avocats des 17 personnes dont le procès s’est ouvert le 9 mai. Ces personnes sont accusées d’avoir manifesté sans autorisation, ce qui constitue une infraction au regard de la Loi relative aux manifestations, texte contenant des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.