Écrire Bahreïn. Mohamed Ramadhan Issa Ali Hussain et Hussain Ali Moosa Hussain Mohamed voient leur peine de mort confirmée

Action complémentaire sur l’AU 1/15, MDE 11/1752/2015, 28 mai 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les peines de mort infligées à Mohamed Ramadhan Issa Ali Hussain et à Hussain Ali Moosa Hussain Mohamed en décembre 2014, à l’issue d’un procès inique qui s’appuyait sur des « aveux » obtenus sous la torture, ont été confirmées le 26 mai par une cour d’appel siégeant à Manama. Elles vont être soumises à la Cour de cassation pour ratification. Le 26 mai, la Haute Cour criminelle d’appel siégeant à Manama, la capitale de Bahreïn, a confirmé les peines de mort infligées à Mohamed Ramadhan Issa Ali Hussain (32 ans) et à Hussain Ali Moosa Hussain Mohamed (28 ans). Ces deux hommes avaient été condamnés le 29 décembre 2014 pour le meurtre d’un policier lors d’un attentat à l’explosif commis dans le village d’Al Deir le 14 février 2014. Leurs peines vont être soumises à la Cour de cassation pour ratification. Dans le cadre de la même affaire, les peines de 10 autres personnes, allant de six ans de prison à la réclusion à perpétuité, ont aussi été confirmées. Mohamed Ramadhan Issa Ali Hussain et Hussain Ali Moosa Hussain Mohamed n’ont pas été jugés équitablement. Les « aveux » de Hussain Ali Moosa, qui auraient été obtenus sous la torture, ont été le principal élément de preuve utilisé lors du procès et ont également servi à incriminer Mohamed Ramadhan. Aucun nouvel élément de preuve n’a été présenté en appel. Les avocats des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.