Écrire Umesh Lama (h), 28 ans

ASA 31/008/2008 - AU 112/08 Selon une organisation népalaise de défense des droits humains, Umesh Lama a été arrêté le 1er avril pour des raisons indéterminées et a été torturé par des policiers. Il est actuellement maintenu sous surveillance par la police à l’hôpital Bir de Katmandou, où il est soigné pour les blessures provoquées par les actes de torture qu’il a subis. Il risque d’être renvoyé à un poste de police où il pourrait être encore victime de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Il aurait dû être présenté devant un juge sous vingt-quatre heures à compter de son arrestation, mais cela n’a pas été fait. Une organisation locale de défense des droits humains affirme qu’Umesh Lama a été arrêté le 1er avril vers 16 heures par un groupe d’environ six policiers en civil à Kamalpokhari, un quartier de Katmandou. Ces agents l’ont ensuite conduit au poste de la police métropolitaine du district de Hanumandhoka, où il a été torturé jusqu’à perdre connaissance. Umesh Lama a indiqué qu’il avait été frappé à coups de matraque et roué de coups de pieds par cinq policiers portant de lourdes bottes pendant environ cinq heures. Il a également déclaré que ses tortionnaires lui avaient tailladé les doigts et le torse avec une lame de rasoir. Le 2 avril, lorsque son épouse a tenté de lui rendre visite, les agents du poste de police de Hanumandhoka ont nié le maintenir en détention. Umesh Lama a été transféré au poste de la police métropolitaine de Budanilkantha, à Katmandou, dans la journée du 1er avril. Ses proches n’en (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !