Écrire Melchor López (h), directeur de Radio Mixteca ...

... ainsi que les membres du personnel de La voz que rompe el siliencio et d’autres stations de radio communautaires de la région indigène mixtèque AMR 41/020/2008 - AU 113/08 Melchor Lopez dirige la petite station de radio commerciale Radio Mixteca qui émet à Santiago Juxtlahuaca, dans l’État d’Oaxaca (sud du Mexique). Le 17 avril, en sortant de son lieu de travail, il a été suivi par des hommes en jeep blanche. Le lendemain matin, des hommes ont tiré des coups de feu sur sa maison ; ils circulaient également en jeep blanche. Melchor Lopez a été forcé de se réfugier à Mexico pour des raisons de sécurité. Depuis qu’il avait créé la station de radio, en avril 2007, il recevait de nombreuses menaces d’individus qui cherchaient à contrôler ces ondes pour servir leurs intérêts politiques. Le 7 avril, deux jeunes femmes indigènes de l’ethnie triqui ont été tuées par balles alors qu’elles se rendaient en voiture à San Juan Copala, la principale ville triqui, non loin de Santiago Juxtlahuaca. Ces deux femmes, Felícitas Martínez et Teresa Bautista, travaillaient pour la station de radio communautaire La voz que rompe el siliencio (La Voix qui rompt le silence) à San Juan Copala, qui recevait des menaces de mort depuis qu’elle avait commencé à émettre en janvier 2008. Les quatre autres personnes employées par cette station, ainsi que d’autres personnes apportant un soutien technique au réseau radiophonique communautaire de la région sont également en danger. Quelques jours après les meurtres de Felícitas Martínez et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir