Écrire Iran. Atena Farghadani condamnée à une lourde peine de prison pour son travail artistique

Action complémentaire sur l’AU 49/15, MDE 13/1803/2015, 3 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 JUILLET 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. La prisonnière d’opinion iranienne Atena Farghadani a été condamnée à passer plus d’une décennie en prison pour son travail artistique et ses activités militantes, pourtant menées pacifiquement. Elle a maintenant 20 jours pour faire appel de ce jugement. Atena Farghadani, artiste-peintre et militante âgée de 29 ans, a été condamnée le 1er juin à 12 ans et neuf mois d’emprisonnement pour « rassemblement et collusion dans l’intention de porter atteinte à la sécurité nationale », « insulte envers les membres du Parlement par le biais de peintures », « diffusion de propagande contre le régime » et « outrage au guide suprême de la République islamique d’Iran ». Ces chefs d’accusation sont liés à ses activités pacifiques, notamment son association avec des familles de prisonniers politiques, ses publications critiquant les autorités sur Facebook et son travail artistique. Elle a organisé une exposition d’art en mémoire des personnes tuées lors de la répression qui a suivi l’élection présidentielle controversée de 2009, et dessiné une caricature se moquant des efforts du Parlement pour faire adopter un projet de loi visant à interdire la stérilisation volontaire et à restreindre l’accès à la contraception et aux services de planning familial. La condamnation d’Atena Farghadani fait suite à un procès inique qui s’est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !