Écrire Iran. Condamnation à de la prison pour Atena Daemi, militante contre la peine de mort

AU 127/15, MDE 13/1808/2015, 4 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Atena Daemi, qui milite contre la peine de mort, a été condamnée à 14 ans de prison pour ses activités militantes pacifiques. Elle est détenue à la prison d’Evin, à Téhéran, depuis son arrestation en octobre 2014. Amnesty International la considère comme une prisonnière d’opinion. Atena Daemi, militante de la société civile âgée de 27 ans qui lutte notamment contre la peine de mort, a été condamnée le 12 mai à 14 années d’emprisonnement par la 28e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran, à l’issue d’un procès contraire aux règles d’équité les plus élémentaires. L’audience n’a, semble-t-il, pas duré plus de 15 minutes et s’est déroulée en même temps que le procès de trois autres personnes. Elle a été reconnue coupable de « rassemblement et collusion dans l’intention de porter atteinte à la sécurité nationale », de « diffusion de propagande contre le régime », d’« outrage au fondateur de la République islamique d’Iran et au guide suprême » et de dissimulation de preuves. Ces accusations sont liées à des propos critiques qu’elle a tenus sur Facebook et Twitter à propos d’exécutions et de violations des droits humains en Iran, ainsi qu’à sa participation à des rassemblements devant des prisons en signe de solidarité avec les proches de condamnés à mort, à la distribution de tracts contre la peine capitale et à ses liens avec des défenseurs des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.