Écrire Soudan. Yat Michael et Peter Yen, deux pasteurs sud-soudanais, risquent la peine de mort

Action complémentaire sur l’AU 28/15, AFR 54/1820/2015, 9 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 JUILLET 2015 . Yat Michael et Peter Yen, qui étaient détenus au secret par le Service national de la sûreté et du renseignement du Soudan, ont été inculpés le 1er mars de huit chefs d’accusation en vertu du Code pénal de 1991, dont deux sont passibles de la peine de mort. Yat Michael et Peter Yen, pasteurs de l’Église évangélique presbytérienne du Soudan du Sud, ont été arrêtés par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement du Soudan à Khartoum, respectivement le 21 décembre 2014 et le 11 janvier 2015. Ils ont été inculpés le 1er mars à Khartoum de huit chefs d’accusation en vertu du Code pénal de 1991. Ils sont poursuivis pour « actes conjoints visant à comploter à des fins criminelles », « atteinte à l’ordre constitutionnel », « guerre contre l’État », « espionnage contre le pays », « divulgation et obtention d’informations et de documents officiels », « incitation à la haine contre ou entre les sectes », « trouble à l’ordre public » et « insulte à des croyances religieuses ». Les accusations de « guerre contre l’État » et d’« atteinte à l’ordre constitutionnel » sont passibles de la peine capitale, et les six autres de flagellation. Il semblerait que ces deux pasteurs aient été arrêtés et inculpés en raison de leurs convictions religieuses. Ils ont été détenus au secret par le Service national de la sûreté et du renseignement jusqu’au 2 mars, date de leur transfert à la prison de Kober, où ils ont été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir