Écrire Belarus. Yury Rubtsou, voit sa peine d’emprisonnement prolongée

AU 130/15, EUR 49/1837/2015, 10 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le prisonnier d’opinion bélarussien Yury Rubtsou a vu sa peine d’emprisonnement prolongée de deux ans pour avoir « refusé de travailler » dans une colonie pénitentiaire. Il avait été condamné initialement pour avoir porté un t-shirt appelant le président bélarussien à démissionner. Le prisonnier d’opinion Yury Rubtsou – un militant de Homel, une ville de l’est du Bélarus – a été condamné à deux ans d’emprisonnement par le tribunal du district de Proujany le 28 mai 2015. Sa peine initiale, prononcée en octobre 2014 pour « outrage à magistrat » (article 391 du Code pénal), a ainsi été prolongée de 18 mois. Selon le parquet, Yury Rubtsou avait refusé plusieurs offres d’emploi dans un centre pénitentiaire ouvert du district de Proujany (région de Brest), où il purgeait sa première peine. Yury Rubtsou a été inculpé de violation de l’article 415 du Code pénal (« soustraction à l’application d’une peine »). Pourtant, selon les témoins cités au procès, il ne refusait pas de travailler sur le principe mais protestait simplement contre les faibles salaires versés au sein du système carcéral. Il a décidé d’interjeter appel et se trouve actuellement dans un centre de détention provisoire à Baranavitchy, une ville de l’ouest du pays. Yury Rubtsou a été arrêté le 28 avril 2014 pour avoir porté un t-shirt arborant le slogan « Loukachenko [président du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse