Écrire Russie. Menaces de mort contre la journaliste russe Elena Milachina

AU 131/15, EUR 46/1844/2015, 11 juin 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 23 JUILLET 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Elena Milachina, spécialiste de la Tchétchénie au journal indépendant Novaya Gazeta, a été menacée de mort au travers d’un article publié sur le site de l’agence de presse en ligne du gouvernement tchétchène, Grozny-Inform. Un article contenant des menaces de mort à l’encontre d’Elena Milachina a été publié le 19 mai sur le site de l’agence de presse gouvernementale Grozny-Inform, créée par le ministère tchétchène de la Politique nationale. Il est apparu peu de temps après que la journaliste a indiqué qu’une adolescente tchétchène de 17 ans avait été mariée de force à un policier haut gradé, qui avait trois fois son âge et était déjà marié, semble-t-il. Cette histoire a fait l’objet d’une importante couverture médiatique et a soulevé un tollé dans l’opinion publique russe. Ramzan Kadyrov, le président tchétchène, a manifesté publiquement son soutien au policier concerné et, par l’intermédiaire de son compte Instagram, il a accusé Elena Milachina de mensonge et d’ingérence dans la vie privée des Tchétchènes. L’article publié sur le site Grozny-Inform compare Elena Milachina à une autre journaliste de Novaya Gazeta, Anna Politkovskaïa, assassinée en 2006. Parmi les personnes reconnues coupables de cet homicide figurent deux Tchétchènes ainsi que d’anciens agents des forces de sécurité russes. L’auteur de l’article affirme qu’Elena (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse