Écrire Guinée. Craintes pour la santé de deux détenus Dogius Koly Théa et Kala Honomou

AU 133/15, AFR 29/1868/2015, 15 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JUILLET 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Dogius Koly Théa et Kala Honomou, deux hommes détenus arbitrairement en Guinée, ont besoin de soins médicaux urgents car leur état de santé est en train de se détériorer. Depuis leur arrestation, le 7 mai, ils n’ont pas été inculpés d’une quelconque infraction dûment reconnue par la loi ni déférés. Dogius Koly Théa (28 ans), caporal et père de deux enfants, et Kala Honomou (47 ans), économiste et père de cinq enfants, ont été arrêtés le 7 mai à la gendarmerie de Nzérékoré (Guinée). Le 11 mai, ils ont été transférés au centre de détention PM3 de la gendarmerie, à Conakry, loin de leurs proches. Ils n’ont pas été informés du fondement juridique de leur incarcération et sont privés d’avocat. Ils ont passé leur première semaine au centre PM3 dans des cellules servant de toilettes, où ils devaient dormir à même le sol. À leur arrivée à Conakry, Dogius Koly Théa et Kala Honomou ont appris qu’ils faisaient l’objet d’une information judiciaire pour tentative de coup d’État. Pourtant, il ne s’agit pas d’une infraction reconnue par le droit guinéen. Malgré les demandes officielles du parquet, le commandant du PM3 a refusé de déférer Dogius Koly Théa et Kala Honomou. Depuis plus de deux semaines, Dogius Koly Théa souffre d’une forte fièvre et de douleurs. Les gendarmes l’ont emmené dans un centre de santé après qu’il s’est évanoui dans sa cellule. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.