Écrire Egypte.L’ avocate spécialiste des droits humains Mahienour El-Massry et deux autres personnes condamnées

Action complémentaire sur l’AU 107/15, MDE 12/1867/2015, 15 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JUILLET 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Mahienour el Massry, avocate spécialiste des droits humains, et deux autres personnes ont été condamnées à 15 mois d’emprisonnement pour des charges controuvées. Cette femme est une prisonnière d’opinion, détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement ses droits aux libertés d’expression et de réunion. Les trois personnes concernées sont en prison mais ont l’intention d’interjeter appel. Le 31 mai, l’avocate spécialiste des droits humains Mahienour el Massry, le journaliste Youssef Shaaban et le militant Loay el Kahwagi ont été condamnés à 15 mois d’emprisonnement par la cour correctionnelle d’appel de Mahatet el Raml, à Alexandrie. La décision est susceptible d’appel mais l’avocat des trois condamnés a expliqué à Amnesty International que la cour n’en avait pas encore indiqué les motivations par écrit. Une fois cette condition remplie, il interjettera appel. À l’issue de la première audience d’appel, tenue le 11 mai, le juge avait ordonné que les trois personnes citées soient placées en détention jusqu’au jugement. Mahienour el Massry, Youssef Shaaban et Loay el Kahwagi avaient interjeté appel d’une décision prononcée en février 2015, qui les condamnait à deux ans d’emprisonnement pour plusieurs infractions. Ils avaient notamment été accusés d’avoir « manifesté sans autorisation », « endommagé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse