Écrire Indonésie. Des militants papous arrêtés et inculpés

AU 139/15, ASA 21/1932/2015, 23 juin 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 AOÛT 2015 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Sept militants politiques papous ont été arrêtés en raison de leurs activités politiques pacifiques. Ils sont inculpés d’« incitation » et risquent jusqu’à six ans d’emprisonnement. Trois d’entre eux affirment avoir été frappés et brûlés avec des cigarettes en détention. Le 20 mai 2015, quatre militants politiques du Comité national de Papouasie occidentale – Nopinus Humawak (alias Narko Murib), Alex Nekenem, Maikel Asso et Yoram Magai – ont été arrêtés en même temps que 70 autres personnes lors d’un rassemblement pacifique à Manokwari, dans la province de Papouasie occidentale, en soutien au Mouvement de libération uni pour la Papouasie occidentale (ULMPW), organisme regroupant plusieurs mouvements pacifiques papous en faveur de l’indépendance de la région. Selon des témoins, des dizaines de manifestants ont été frappés par des policiers à coups de crosse de fusil. Si la majorité des participants ont été relâchés par la suite, les quatre hommes ont été inculpés d’« incitation » en vertu de l’article 160 du code pénal indonésien, infraction passible d’une peine maximale de six ans de prison. Le 14 juin dernier, Nopinus Humawak aurait réussi à s’échapper. Ses coaccusés ont indiqué à leurs avocats qu’au moins quatre policiers les avaient battus et brûlés avec des cigarettes pendant leur détention. Ces trois hommes se trouvent actuellement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse