Écrire Bahreïn. Fadhel Abbas Mahdi Mohamed, un militant politique, emprisonné pour s’être exprimé ouvertement

AU 142/15, MDE 11/1962/2015, 29 juin 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 10 AOÛT 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un militant politique a été condamné à cinq ans de prison à Bahreïn pour avoir évoqué la guerre au Yémen, ce qui constitue une violation du droit international. Cet homme est un prisonnier d’opinion. Fadhel Abbas Mahdi Mohamed a été condamné à cinq ans de prison le 28 juin pour « diffusion de fausses informations qui pourraient compromettre des opérations militaires de Bahreïn et de ses alliés et appel à la résistance » parce que le parti politique qu’il dirige avait déclaré que les frappes aériennes lancées par l’Arabie saoudite au Yémen constituaient une violation du droit international. Secrétaire général du parti politique d’opposition Al Wahdawi, il a été arrêté le 26 mars alors que son parti venait de faire une déclaration dénonçant les frappes aériennes au Yémen. Il est en prison depuis lors. Ce jour-là, le ministre de l’Intérieur a annoncé le soutien de Bahreïn à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen et a fait une déclaration indiquant que les pouvoirs publics prendraient des mesures contre toute « tentative de tirer parti de la situation par la division ou la sédition, ou déclaration défavorable à l’approche adoptée par Bahreïn ». Le procès de Fadhel Abbas devant la Haute Cour criminelle siégeant à Manama, la capitale, s’est ouvert le 27 avril et celui-ci a plaidé non coupable à la première audience. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.