Écrire Tchad. Le militant Djeralar Miankeol, attend la décision de la justice après un procès inéquitable

Action complémentaire sur l’AU 138/15, AFR 20/2006/2015, 2 juillet 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 13 AOÛT 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le militant tchadien Djeralar Miankeol a été jugé le 30 juin. La décision doit être rendue le 7 juillet. Cet homme est un prisonnier d’opinion. Le militant Djeralar Miankeol, directeur de l’association Ngaoubourandi (ASNGA), a été détenu du 15 au 22 juin à la prison de Moundou. Comme il présentait plusieurs symptômes, dont une forte fièvre, ses avocats et sa famille ont demandé le 21 juin qu’un médecin l’examine. Deux jours plus tard, il a été admis à l’hôpital régional de Moundou pour une crise aiguë de paludisme et une fièvre typhoïde. La première audience le concernant s’est déroulée le 30 juin. À l’issue du procès, le président de la haute cour de justice a annoncé que la décision serait communiquée aux parties le 7 juillet. Djeralar Miankeol et sa famille nous ont demandé de faire part de leur gratitude à toutes les personnes qui se sont mobilisées pour cet homme et souhaiteraient qu’elles envoient d’autres appels. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES CI-APRÈS, en français, en anglais ou dans votre propre langue : demandez aux autorités tchadiennes de libérer Djeralar Miankeol immédiatement et sans condition ; engagez-les à veiller à ce que cet homme ne soit pas victime de torture ni d’autres formes de mauvais traitements, puisse (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !