Écrire Action urgente. Angola. De jeunes militants arrêtés arbitrairement

AU 143/15, AFR 12/1971/2015, 3 juillet 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 14 AOÛT 2015 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quinze militants ont été arrêtés arbitrairement par les forces de sécurité angolaises à la suite d’une réunion dont l’objectif était de débattre de questions liées à la politique et à la gouvernance. Ils ont été accusés d’avoir eu l’intention de troubler l’ordre et la sécurité publics. Les militants politiques et défenseurs des droits humains Henrique Luaty da Silva Beirão, Manuel Chivonde (Nito Alves), Nuno Álvaro Dala, Afonso Mahenda Matias (Mbanza Hanza), Nelson Dibango Mendes dos Santos, Itler Jessy Chivonde (Itler Samussuko), Albano Evaristo Bingocabingo, Sedrick Domingos de Carvalho, Fernando António Tomás (Nicolas o Radical), Arante Kivuvu Italiano Lopes, Benedito Jeremias, José Gomes Hata (Cheick Hata) et Inocêncio Antônio de Brito ont été arrêtés le 20 juin par les forces de sécurité angolaises à Luanda, la capitale. Ils assistaient à une réunion abordant la politique et les problèmes de gouvernance sous le régime du président José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 36 ans. Plusieurs militants ont été accusés d’y avoir participé alors qu’ils n’étaient pas présents. Le journaliste et universitaire angolais Domingos da Cruz, qui allait donner une conférence lors de la réunion, a été arrêté le 21 juin. Le 24 juin, Osvaldo Sérgio Correia Caholo a également été arrêté. Le 20 juin, le ministère angolais de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse