Écrire Kenya. Les habitants de Deep Sea sous la menace d’une expulsion forcée

AU 153/15, AFR 32/2054/2015, 8 juillet 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 19 AOÛT 2015 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plusieurs milliers d’habitants du quartier informel de Deep Sea, à Nairobi, risquent d’être expulsés de force d’un moment à l’autre, car l’avis d’expulsion qui leur a été remis par l’Autorité de la voirie urbaine du Kenya (KURA) expire le 8 juillet. Quelque 3 000 habitants du quartier informel de Deep Sea risquent d’être expulsés de force très prochainement, en raison du projet routier « Missing Link » préparé par l’Autorité de la voirie urbaine du Kenya (KURA) et financé par l’Union européenne (UE) et le gouvernement kenyan. Les habitants ne sont pas opposés à la construction de cet axe routier. Ils n’ont pas non plus refusé de partir, mais ils souhaitent que la KURA respecte leur droit à un logement convenable et veille à ce que le processus d’expulsion soit conforme aux normes internationales relatives aux droits humains. Au lieu de consulter véritablement les habitants pour discuter de solutions de relogement, la KURA a décidé de verser aux personnes concernées une faible « indemnité pour les désagréments subis ». Les expulsions vont avoir une incidence négative sur les moyens de subsistance des habitants, qui possèdent de petits commerces dans la zone où doit être construit cet axe routier et qui travaillent dans les quartiers alentours. Elles vont aussi perturber la scolarisation des 300 enfants qui y vivent. Les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.