Écrire Gambie. On ignore ce qu’il est advenu d’Alagie Abdoulaye Ceesay, directeur de radio

AU 156/15, 0, 10 juillet 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 21 AOÛT 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le directeur de la station de radio gambienne Teranga FM, Alagie Abdoulaye Ceesay, a été emmené le 2 juillet par deux hommes et on ignore où il se trouve depuis lors. Alagie Abdoulaye Ceesay est directeur de Teranga FM, une station de radio gambienne indépendante qui a déjà été prise pour cible par le passé, pour avoir diffusé à l’antenne des débats critiques sur la politique en Gambie. Il se trouvait chez lui avec sa famille à Sinchu Alagie, dans la région côtière occidentale, le 2 juillet, et se préparait à rompre le jeûne du Ramadan après le coucher du soleil, lorsqu’un ami de la famille est passé et l’a informé que deux hommes le cherchaient au bureau de Teranga FM. L’ami d’Alagie Abdoulaye Ceesay l’a accompagné au bureau situé non loin de son domicile. Les deux hommes qui attendaient devant le bâtiment ont demandé à s’entretenir seuls avec Alagie et, après une brève discussion entre les trois hommes, ils l’ont fait monter à l’arrière d’une Mitsubishi Pajero noire, aux vitres teintées et sans plaques d’immatriculation, et ils sont partis. Le frère d’Alagie Abdoulaye Ceesay l’a appelé quelques minutes plus tard après être arrivé dans les locaux de la station de radio et avoir appris ce qui s’était passé. Alagie a répondu au téléphone, mais n’a rien pu dire de plus que « Contacte le Syndicat de la presse de Gambie » avant que la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir