Écrire Paraguay. Les Ayoreos Totobiegosodes, un groupe indigène vivant volontairement isolé, en danger

Action complémentaire sur l’AU 284/14, AMR 45/2041/2015, 8 juillet 2015 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 19 AOÛT 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Les terres que les Ayoreos Totobiegosodes revendiquent comme faisant partie de leurs territoires ancestraux, dans le département de l’Alto Paraguay (dans le nord du pays), ont été envahies, ce qui met en péril la survie des peuples indigènes qui vivent volontairement isolés dans cette région. Selon l’organisation indigène Gente, Ambiente y Territorio (GAT, Peuple, environnement et territoire), une partie des terres ancestrales des Ayoreos Totobiegosodes (parcelle enregistrée sous le n° 54RR03) est rapidement déforestée par un ranch d’élevage de bétail dans le district de Puerto Casado (département du Alto Paraguay/du Chaco). La licence d’exploitation accordée à l’entreprise par le ministère de l’Environnement est pourtant suspendue. D’après les informations communiquées par GAT, 1 500 hectares ont ainsi été détruits en 16 jours seulement au cours du mois dernier. Cette situation met tout particulièrement en danger les Jonoines–urasades, un groupe ayoreo totobiegosode qui vit volontairement isolé, étant donné le risque de contact non souhaité, de poursuite de la déforestation et de dégradation irréversible de leur environnement naturel : leurs moyens de subsistance et leur survie sur les plans culturel et physique sont menacés. Le 2 juillet, les avocats des Ayoreos Totobiegosodes ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir